La maison de l’île dans la haute vallée d’Ustou.

26 janvier 2009

La illo –l’île en gascon– est une maison de caractère sans électricité, avec beaucoup de charme. Elle est située à 900m d’altitude, entre prés et forêt, dans un environnement naturel totalement préservé, à proximité d’un torrent à truites. Facile d’accès, la maison se trouve à 50 m d’une petite route qui mène au superbe cirque de Cagateille, site classé.  C’est un lieu de ressourcement et de liberté, idéal pour oublier sa vie de citadin et retrouver des sensations dans une nature sauvage.

 

 

 

 

 

 

 

Pour 6 personnes. Tarif pour une semaine : 590€

Renseignements ou réservations : illo.ustou@free.fr – Tél : 06 42 01 69 87

Albums photos sur la page : facebook.com/illo.ustou

location gite Ustou

Nous sommes présents sur : amivac

 

Il était une fois

1 octobre 2008

Cette maison a été bâtie en 1893 par une famille d’Ustou, qui a vécu là avec trois enfants, l’espace d’une génération. On peut imaginer la vie de ces gens, cultivateurs éleveurs, dans cette vallée qui était peuplée au XIXe siècle jusqu’en haut de ses pentes. Le versant ouest qui fait face à la maison était aménagé en terrasses pour la culture des pommes de terre et du sarrazin. Une cave creusée dans le sol de la maison permettait de conserver ces tubercules tout l’hiver et d’y accéder facilement. Le four à pain accolé à la cheminée servait à faire cuire le pain noir. Les deux petites granges qui entourent la maison étaient utilisées pour les volailles et les cochons. De l’autre côté du chemin, une grange plus vaste abritait le troupeau de brebis et la réserve de foin pour l’hiver. Un potager et quelques arbres fruitiers complétaient la ressource.

 Cette maison a cessé de servir d’habitation permanente pendant l’entre-deux-guerres, pour devenir un abri épisodique de bergers.

Nous l’avons entièrement restaurée en 2003 – 110 ans après sa construction – en lui conservant son caractère et son charme d’origine. La couverture est en ardoises anciennes posées selon la technique du “pureau dégressif”, c’est à dire avec de grandes ardoises en bas du toit et de toutes petites en haut. Les fenêtres ajoutées sont volontairement de petite taille, ce qui a gardé à la maison son authenticité et son atmosphère particulière. La grande cheminée avec son foyer au ras du sol est également typique de la maison ariégeoise de montagne. 

Les balades

30 septembre 2008

Un très joli chemin part de la maison et conduit en 20 minutes de marche au départ de multiples randonnées :

• Le cirque de Cagateille, 40 minutes de marche. Un magnifique endroit, petit plateau strié de torrents et entouré de verdoyantes montagnes verticales.

• Le lac de la Hillette, 3h. Lac découpé en presqu’îles au bord duquel se trouvent deux cabanes. Myrtilles et baignade l’été.

Col de Couillac, 2h de +. De ce col, descente sur les lacs espagnols entourés de pins à crochets. 

• Le lac de Réglisse, 3h. Là aussi, il y a une cabane où il est possible de bivouaquer. Deux autres petits lacs sur le chemin.

• Le lac d’Alet, 3h. Grand lac profond et encaissé, pour les pêcheurs. Myrtilles et framboises sur le chemin. Piscine juste avant l’arrivée.

En partant tôt le matin, il est possible de voir des isards au-dessus des lacs. Aigles et vautours sont familiers des lieux et faciles à observer à la jumelle. Aux lisières autour de la maison, on voit assez souvent des chevreuils, qui sont nombreux dans les forêts. 

Aux environs : 

Dans le vallon voisin d’Ossèse, une balade d’1h conduit à une belle cascade. On monte en 3h au col frontalier du Marterat, avec des paysages très différents du secteur de Cagateille. 

Au-dessus du village de Salau, on accède en 3h30 au port de Salau, lieu de rencontre festive occitano-catalane, chaque 1er dimanche d’août. Beaucoup de belles balades aussi autour d’Aulus les bains

Et enfin, le petit roi du Couserans. L’ascension du mont Vallier se fait en 6h. 4h pour la montée au refuge des Estagnous où l’on dort (réservation conseillée), puis 2h jusqu’au sommet et redescente. Magnifique !

Pour découvrir le Couserans, toute une série de lieux passionnants sont ouverts à la visite : la maison des montreurs d’ours à Ercé, le château de Seix, le musée de l’Art préhistorique et la grotte de Niaux à Tarascon, l’écomusée d’Alzen…

 

 

La illo, mode d’emploi

30 septembre 2008

 

Au rez-de-chaussée :

• Un coin cuisine avec sa cuisinière à gaz. Ici, pas de réfrigérateur, mais un garde-manger au frais pour fromages et produits laitiers où l’on peut garder viande et poisson frais 24h.

• Coin repas autour d’une grande table, fauteuils et banquette autour de la grande cheminée, coin bibliothèque avec de nombreux ouvrages sur l’Ariège et les Pyrénées.

• Une salle de bains avec coin WC, séparé par un muret. Baignoire et petit lavabo. L’eau chaude est fournie par le chauffe-eau à gaz.

• On s’éclaire avec de grands chandeliers, des lampes électriques de table et deux petits néons solaires, un dans la cuisine, un à l’étage.


 

 

 

À l’étage :

3 espaces de couchage, séparés par des cloisons de lambris. Un espace avec un lit de 140, un espace enfants avec 4 lits de 70 côte à côte dans un esprit refuge, et un lit-clos de 140.

Sur la terrasse exposée au sud, tables et bancs, transats, parasol et barbecue.

Grand pré de 4000 m2. Dans un bouquet de sapins, sont installés deux hamacs.

Le bois rangé dans l’abri est à disposition pour la cheminée. Il faut de temps en temps ramasser du petit-bois pour l’allumage.

 

 

 

 

 

 

 

LA ILLO, VOUS ET NOUS.

Cette location ne ressemble à aucune autre.

C’est d’abord la maison d’une famille (5 personnes), dans laquelle nous venons nous ressourcer régulièrement dans l’année. Ce qui explique que vous y trouverez beaucoup de livres, d’objets, de jolie vaisselle… Nous comptons sur vous pour en prendre soin.

C’est aussi une maison tout à fait originale.

Le fait qu’elle soit sans électricité demande un peu d’adaptation. Un séjour à La illo est très dépaysant. Vous y oublierez vite toutes vos préoccupations.

 

 

 

 

L’hiver à la illo

2 septembre 2008

Février bien enneigé

Noël, le jour de l’an ou les vacances de février sont magiques à l’illo pour ceux qui ont l’âme montagnarde.

Quand il a neigé, les pentes du pré se prêtent à la luge pour les enfants. On peut aussi monter au cirque de Cagateille en raquettes. La station de Guzet est à une quinzaine de km, 20 minutes de voiture.

L’hiver, le chauffage est primordial. On entretient le feu de cheminée, pour maintenir la chaleur dans la maison. On utilise le poële à pétrole le matin, ainsi que pour chauffer la salle de bains.

Un poële à bois complète le chauffage. Pour le faire fonctionner, il faut fendre des bûches chaque jour et avoir du petit bois d’allumage. Cela demande un peu de travail.

INDISPENSABLE : Les chaînes pour la voiture et les raclettes pour les vitres. Le chasse-neige communal passe sur la route d’accès.

UTILE : Les lampes frontales pour avoir les mains libres quand on sort ou qu’on rentre tard. La nuit tombe tôt en décembre et janvier.

Vue la vallée d'Ustou depuis les prés en amont de la maison

Haute vallée d'Ustou